+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888

Oeuvre >> Altmayer Bruno >> Le témoin évaltonné


Oeuvre >> Altmayer Bruno >> Le témoin évaltonné

"Le témoin évaltonné"
Altmayer Bruno
Peinture à l'huile sur toile - 60 Cm x 60 Cm
Le spectre de Fukushima a marqué les esprits en ce début de nouveau millénaire. Il y a dans l’attitude de l’homme une propension à se nuire autant qu’à exploiter toutes les ressources, jusqu’à préférer prendre le risque inconsidéré de produire une énergie destructrice car militaire au départ, pour subvenir à ses besoins insatiables de pouvoir réducteur et de conforts imbéciles. Cela, fait en toute conscience, aux dépens des générations à venir, au détriment de l’environnement et de la santé des populations, au bénéfice de quelques cyniques lobbyistes financiers et politiques.
Ici, une centrale nucléaire perdue dans un paysage insulaire et montagneux, au pied d’un double volcan, deux cheminées crachent les méandres sournois d’un noyau de feu qui se refroidit au contact de l’air et de l’eau…
Le nucléaire n’est pas une fatalité, un chemin imposé par la demande croissante en énergie, une obligation face à la diminution des réserves d’énergies fossiles.
Quelques chiffres* :
437 réacteurs sont en service en 2011, ils fournissent à peine 2,4% de l’énergie consommée dans le monde, soit 13,6% de l’électricité. Son rendement est médiocre, seulement 33% de l’énergie primaire fournie par la fission nucléaire est utilisable ou dite « finale ».
Elles coûtent cher en énergie, si l’on prend en compte la fabrication de ces gigantesques installations, leur entretien, leur fonctionnement propre, l’extraction de l’uranium, le traitement des matières fissiles, le retraitement après combustion, sans parler du stockage. Tout cela nécessite une quantité exponentielle d’énergie. Mais surtout, ce qui n’est pas dit, pour ne parler que des centrales françaises : Les pertes d’énergie pour le refroidissement des réacteurs sont de l’ordre de 900 TWh\an, soit plus que tout le chauffage de tous les bâtiments et logements de notre pays ! Que dire de toutes les dépenses faites pour la construction du Superphénix en Isère, qui fut un échec cuisant, fermé après 12 ans de pannes, dépenses en pure perte de l’ordre de 10 milliards d’euros.
Une prise de conscience et le basculement de la masse critique, permettraient à l’humanité de se dégager de ce joug, nous avons les outils dans notre sacoche. Vu d’en-haut notre devenir est en équilibre précaire sur les piliers de la quête du toujours plus. L’aigle témoin de nos inconséquences nous avertit. Les énergies renouvelables, la décroissance et la sobriété heureuse devraient nous aider à trouver une nouvelle voie. Tel le caméléon, adoptons une position de repli, adaptons-nous...
*sources du réseau « sortir du nucléaire »
Bruno ALTMAYER

2200 €

Print 150 €


Loading Altmayer Bruno biography....




Altmayer Bruno

Traduction de la galerie :
Fine art by Altmayer Bruno Oeuvres de Altmayer Bruno Altmayer Bruno Altmayer Bruno Altmayer Bruno Altmayer Bruno Altmayer Bruno Altmayer Bruno Altmayer Bruno

Les 13 oeuvres de Altmayer Bruno

RSS feed Altmayer Bruno

Diffuser l'exposition Altmayer Bruno sur


Styles Oeuvres : Réalisme - Symbolisme - Visionnaire
Thèmes Oeuvres : Allégorie - Amérindien - Conscience - Symbolisme



EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- * A