+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888

Galerie Lionel Scellier - Oeuvres de Lionel Scellier

Galerie Lionel Scellier - Oeuvres de Lionel Scellier

"Je m'appelle Lionel et j'ai 52 ans, marin de formation il m'a fallut à 17 ans choisir entre mes 2 passions, les beaux arts ou la marine, ma passion de la mer l'a emportée, Mais j'ai souvent eu un morceau de papier et un crayon pour griffonner quelques uns Des magnifiques paysages traversé lors des milliers de kilomè tres parcourus sur notre B"

Lionel Scellier
Lionel Scellier

Traduction de la galerie :
Fine art by Lionel Scellier Oeuvres de Lionel Scellier Lionel Scellier Lionel Scellier Lionel Scellier Lionel Scellier Lionel Scellier Lionel Scellier Lionel Scellier

Les 13 oeuvres de Lionel Scellier

RSS feed Lionel Scellier

Diffuser l'exposition Lionel Scellier sur
Oeuvres exposées le
Ajouté le 17 mars 2007
Ajouté le 15 mars 2007
Ajouté le 13 mars 2007
Médias Oeuvres
Thèmes Oeuvres
Styles Oeuvres
Dimensions
Prix
Oeuvres de 1 à 13 (sur 13 au total)


caline

mouvement de la vague

étang en aout

champs d'oliviers

2 arbres

avant la pluie

jeune Ethiopienne

Malika

le créach

route aprés la pluie

les iris à Charly

brume matinale

sous bois



 

Je m'appelle Lionel et j'ai 52 ans, marin de formation il m'a fallut à 17 ans choisir entre

mes 2 passions, les beaux arts ou la marine, ma passion de la mer l'a emportée,

Mais j'ai souvent eu un morceau de papier et un crayon pour griffonner quelques uns

Des magnifiques paysages traversé lors des milliers de kilomètres parcourus sur notre

Belle terre (mer), à défaut de tableaux j'ai décoré des tas de livre de bord et  fait des milliers
de photos, photos qui me servent maintenant pour réaliser des tableaux

C'est en 2004 que ma passion de la peinture est revenue, suite à un embarquement à

Concarneau sur un voilier en chantier, seul la plupart du temps je passai alors mes loisirs

A me balader dans ces magnifiques paysages Breton avec des lumières superbes
et bien sur à Pont Aven, (ma Mecque à moi) ce fut le déclic.

Je commençai par l'aquarelle, puis se fut l'acrylique, d'abord sur bois, avec de vieux panneaux 

Qui avaient servis à protégés les planchers, je trouvais cela originales de leurs redonner une

seconde vie alors qu'ils étaient pleins de traces de chaussures et d'huile,  quelques couches de

Gesso et j'avais une superbe surface que je pouvais peindre et adapter aux cadres que je récupérais

Dans les vides greniers entre autre, et puis il y eu ce second déclic, l'index droit arraché lors

D'une manœuvre puis regreffé et une main bien abîmée, 3 mois avec des broches puis la

Rééducation et là ce fut le pastel mon meilleur allié car quoi de plus tactile que ces petits

Bâtons magiques. Mes bouts de doigts qui ne ressentaient plus grand-chose se sont mis

A revivre, je n'ai jamais eu de professeur mais j'ai lu toute les revues de peinture possibles
les puristes diront que ce n'est pas comme celà que l'on apprend, mais j'ai appris la voile seule 
et j'en suis maintenant à plus de 30 transat en temps que skipper sans avoir fréquenté la moindre école de voiles
lorsque l'on a la passion un maitre n'est pas nécessaire d'ailleurs j'ai horreur de ce mot "maitre" la peinture 
c'est tout d'abord une émotion et l'émotion çà ne s'apprend pas 

 je peint tout d'abord pour le plaisir et puis à force de m'entendre demander  combien pour ce tableau
je me suis décidé à essayer de vendre et une galerie Cannoise m'expose actuellement 5 tableaux

la passion de la peinture et maintenant entrain de supplanter celle de la mer mais ce qui compte avant tout c'est de se faire plaisir

 Voici la présentation du bonhomme terminée en partie, le pastel prend maintenant de plus en plus de place dans ma vie à raison de 2 à 3 tableaux par semaine,

de plus il me devient difficile de naviguer maintenant suite à mon accident et il me faudra bien continuer à vivre donc vive la  peinture
             autodicdate et fiére de l'etre

[Biography - Lionel Scellier - 4Ko]



Livre des invités de Lionel Scellier

La mer
Bonjour j'adore ce que vous faite, en regardant ce tableau on a l'impression d'entendre la mer. Comme vous je n'ai pas eu de maitre et je crois que vous avez raison quand on a une passion il faut la vivre, que ce sois en s'inspirant d'autres tableaux ou de beaus paysage quand on peut voyager, le plus important est de se faire plaisir. Continuez et.../...
(Josette Pascual, 16 avril 2007)






EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- * A