+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888

Galerie Feriale Baba Aissa - Oeuvres de Feriale Baba Aissa

Galerie Feriale Baba Aissa - Oeuvres de Feriale Baba Aissa

"Femme et artiste d’exception   Fériale Baba aissa artiste émérite est une virtuose de l’art numérique .Elle puise les couleurs et les formes au plus profond de son âme .Sa passion pour l’art remonte à son enfance. Ses dessins et peintures de prime jeunesse révélaient déjà le penchant pour l’art moderne. Toujours en avance sur son temps Fériale aux"

Documents
 INTERVIEW DE Mme BABA AISSA FERIALE PAR LE MAGAZINE LE CAP   « Les Fractales ou l’art au service de l’enseignement des mathématiques »
 Magazine Dzeriet   Femme du mois FEMME DU MOIS
Feriale Baba Aissa
Feriale Baba Aissa

Traduction de la galerie :
Fine art by Feriale Baba Aissa Oeuvres de Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa Feriale Baba Aissa

Les 47 oeuvres de Feriale Baba Aissa

Calendrier des oeuvres de Feriale Baba Aissa

RSS feed Feriale Baba Aissa

Diffuser l'exposition Feriale Baba Aissa sur
Oeuvres exposées le
Ajouté le 8 decembre 2011
Ajouté le 16 novembre 2011
Ajouté le 10 juillet 2011
Ajouté le 9 juillet 2011
Ajouté le 14 novembre 2009
Ajouté le 24 novembre 2008
Ajouté le 8 novembre 2008
Ajouté le 4 aout 2008
Ajouté le 2 mars 2008
Ajouté le 11 janvier 2008
.../...
Ajouté le 10 mars 2007
Ajouté le 4 decembre 2006
Ajouté le 9 octobre 2006
Ajouté le 8 septembre 2006
Ajouté le 16 juin 2006
Ajouté le 2 juin 2006
Ajouté le 3 fevrier 2006
Ajouté le 23 janvier 2006
Ajouté le 6 octobre 2005
Ajouté le 1 juin 2005
Médias Oeuvres
Thèmes Oeuvres
Styles Oeuvres
Dimensions
Oeuvres de 1 à 25 (sur 47 au total)


Fonte des neige

Cascade

Femme Voilée

SANS TITRE

FLEUR

ENVOUTEMENT

Afrique

CLIN D'OEIL ENTRE LES BRANCHES

Sans titre

COIFFE

Detresse

VERTIGE

BIJOUX BERBERE

SANS TITRE

Femme

Danse des Oisillons

printemps

Paon

pommeau

Papillon

Diademe

Saut en parachute

Femme à l'Eventail.

TRAGEDIENNE

PRES DU CHENOUA



Exposition de mes oeuvres au centre commercial de Bab Ezzouar à la Ezzouart..Galerie  le 16 juillet 2011  à partir de 15 H Alger Algerie

[Announcement - Feriale Baba Aissa - 1Ko - 2011]


 INTERVIEW DE Mme BABA AISSA FERIALE PAR LE MAGAZINE LE CAP
« Les Fractales ou l’art au service de l’enseignement des mathématiques »
[Page - Feriale Baba Aissa - 10Ko - 2009]


 Magazine Dzeriet
Femme du mois FEMME DU MOIS
[Page - Feriale Baba Aissa - 7Ko - 2009]


 BIENVENUE
NOUVELLE EXPOSITION
[Page - Feriale Baba Aissa - 2Ko - 2008]


[Page - Feriale Baba Aissa - 26Ko - 2008]


Femme et artiste d’exception

 

Fériale Baba aissa artiste émérite est une virtuose de l’art numérique .Elle puise les couleurs et les formes au plus profond de son âme .Sa passion pour l’art remonte à son enfance. Ses dessins et peintures de prime jeunesse révélaient déjà le penchant pour l’art moderne. Toujours en avance sur son temps Fériale aux yeux d’agates à vécu dans un milieu familial culturel et intellectuel très épanoui

.Son grand’père faut ‘il le rappeler, célèbre par ses manuscrits aux riches enluminures, attirait les fidèles envoûtés par sa voix d’or à la mosquée de Sidi Soufi de Bejaia ou il occupa la chaire de vocalise.

Sa grand’ mère la berça dans le merveilleux et la tradition par ses contes au coin du feu, sans oublier ses oncles instituteurs et ingénieur aéronautique virtuoses du violon.

Raffinée jusqu’au bout des ongles on ne peut passer sous silence ses années de danse classique et sa participation au théâtre de Bejaia. Son éducation ne pouvait être complète sans une mère enseignante qui lui transmit le goût de la lecture le sens de la perfection et du devoir exemplaire .Baignée dans cet environnement de qualité Férial ne pouvait échapper à l’écriture C’est ainsi que l’on découvre une autre facette de sa personnalité dans son livre sur la tragédie de Bâb El Oued. Sa fine sensibilité la fit engager très tôt à la plus noble tache l’amour du prochain (premier bénévolat en 1963).

B.C

[Biography - Feriale Baba Aissa - 3Ko]


Ma derniere exposition vient de se terminer avec succes

à present je vous invite à la livegalerie de Honfleur

[Biography - Feriale Baba Aissa - 1Ko]


C U RR I C U L U M VITAE Nom : BABA AISSA / BELAIDI Prénom : Fériale Lieu de naissance : Bejaia (ex Bougie) Vit et travaille à Alger Algérie CSS de la Sante (en retraite) Directrice Boite de Communication Directrice Ecole sup Informatique et Commerce (ESIC) Creatrice Virtuelle en Arts Numeriques Plasticienne/ écrivain : Membre Adhérente de l'UNAC (Union Nationale des Arts Culturels) Membre de la Fondation Asselah Présidente d’Honneur Association JANOUB JILLAL Présidente d’Honneur Association RAMMAL Formations en Arts Plastiques : Cours privés 1958 à 1960 (France) 1980 à 1984 (Italie) Formation en Arts Numériques : Cours prives 1990 Recyclage (stages) 1997 Participations : Concours pour adolescents " Affiche publicitaire" 1er Prix 1961 France Expositions privées à l’étranger et en Algérie Toutes les expositions "journée de la femme" Palais de la culture, (membre du comite d’organisation et participante Fondation Asselah) Fondation Asselah (Membre du jury Anissa Asselah) Théâtre de Verdure, Festival Panafricain Jamboree Arabe Participation à la foire internationale du livre Alger Participation à l’institut du Monde Arabe (livres) Participation à la foire internationale du livre à PARIS(Ed ANEP) Participation en TUNISIE du Salon du livre Participation à GENEVE Création de tenues folkloriques Création de motifs pour textiles Conception et design pour atelier de chaussures Conception et design pour décorations intérieurs privés Affiches publicitaires (Art Digital) Conception et design pour décorations de bureaux Conception et design (travaux pour Ateliers d’Arts) Créations de logos pour CTS et autres Créations de Logos pour attestations de succès et diplômes Conception d’Enseignes pour Boutiques Expositions individuelles 1962 : Sculptures (créations de supports pour plantes en fer galvanise) 1962 : Décoration sur céramique et grés 1963 : Hôpital de Sétif décorations murales 1964 : Expositions privées à Paris 1965 : Hôpital de Constantine 1966 : Centre Familial de Ben Aknoun 1967 : Casoral 1968 : Jamboree Arabe (Sidi Fredj) 1969 : Festival Panafricain 1972 : Ecole des Sœurs Avenue de Tripolis Hussein Dey 1983 : Sables d’Or Zeralda 1984 ; Mazafran Zeralda 1984 : Privés Torino 1985 : Privé (1er Secrétaire Ambassade du Canada à Tunis) 1986 : Expositions privées Milan 1987 : Exposition privée ROME 1988 : Exposition privée Brindisi 1988 : Exposition privée Grotalier 2001 : Club des Pins " Congrès des Ministres des Finances Africains " 2003 /2005 : Expositions privées d’Art Digital 2006 : Rétrospective de mes œuvres galerie La Terrasse Expositions collectives 1990 : Rencontres des Ecoles d'Arts de la Méditerranée (salle Ibn Khaldoun) 1990 : Exposition Algéro-Méditerranéen (théâtre de verdure) 2000 : Fondation ASSELAH (Palais de la Culture) 2001 : Galerie Racim 2001 : Centre des Loisirs (Organisatrice d'expositions individuelles et collectives) 2001 : Ecole des Beaux Arts (remise du prix Ahmed et Rabah Asselah) 2001 : Fondation ASSELAH (remise du prix Anissa Asselah) 2001 : La Saga des Amrouche (Riad El Feth " Frantz Fanon) 2001 : Bibliothèque Nationale (Histoire de la pierre Malika Hachid) 2001 : Galerie " THEVEST" journée de l'Artiste du 08.04.2001 : Exposition vente de tableaux et hommage (remise de médaille de courage) aux bénévoles de la tragédie de BEO à l’Oref salle Frantz Fanon et écriture du livre « Bab El Oued 10 novembre 2001 Afin que nul n’oubli 2003 : Bastion 23 journée du patrimoine 2003 : Arts et Culture Wilaya Alger salle « Nardjess » 2003 : Salle Ibn Khaldoun (Arts et Culture W Alger) 2003 : Palais de la culture (promotion expo dédicaces Ed Anep) 2003 : Salon National du livre à Alger 2003 : Salon International du livre Alger 2003 : Semaine Culturelle de l’UGTA Alger 2004 2005 : Arts et Cultures 2005 ; Unac Omar Racim 2006 : Salon de l’Aquarelle Art et Cultures 2006 : Galerie Omar Racim le 8 mars 2006 : Expo photos de synthèse Galerie SAMSOUM 2006 : Galerie Racim 2006 : Année Mascate (Oman) Capitale du Monde Arabe 2007 : 8 Mars  Journee de la Femme Salon du livre

2008 exposition Fondation Deserts du Monde : 2008 Expo Honfleur

2008 Expo privée de mes Fractales

Collections privées en Algérie et à l'étranger

[Biography - Feriale Baba Aissa - 5Ko]


 

Horizons 1er août 2005
L'art de la peinture sur ordinateur

      L'artiste peintre Férial Baba Aissa, pionnière dans l'art numérique   
      Férial Baba Aïssa, écrivaine est d'abord une passionnée de l'art de la peinture. Native d'une grande famille de Bejaia, le dessin et la peinture ont toujours constitué son occupation favorite.
      Sa palette a abordé tous les genres et toutes les techniques et ses expositions à titre individuel ou collectif, ont toujours attiré l'admiration du public. Depuis 1988, Férial Baba Aissa se lance à la conquête d'un nouveau style, conforme à ses principes de recherche constante et à son esprit d'innovation permanente. Cette nouvelle voie où elle est pionnière dans ce domaine en Algérie, est la peinture sur ordinateur, appelée la peinture numérique ou l ‘art digital.
      La peinture sur ordinateur est un art en concordance avec le progrès technologique et harmonie avec notre époque.
      Le temps change et il faut changer avec lui, mais changer intelligemment sans renoncer à ses principes ou à ses valeurs. L'ordinateur est un outil et à ce titre, il ne doit rester qu'un outil, malgré ses hautes performances. C'est aussi un outil magique car il donne des possibilités illimitées pour parfaire une oeuvre. Pour Férial Baba Aissa, l'ordinateur n'est donc qu'un instrument pour traduire et exprimer ses facultés créatrices. Ecoutons-la :
      "L'exécution d'une œuvre par ordinateur est un art à part entière. Est-il suffisant de disposer de cet instrument pour pouvoir créer ? La pratique , sa maîtrise, de longues années de travail, sont nécessaires . . La qualité de l'œuvre dépend donc de la maîtrise de l'outil informatique et des logiciels de création graphique ".
      En parlant du talent de l'artiste et de son esprit créatif, Férial Baba Aissa précise :
      "La maîtrise de l'ordinateur étant acquise, il devient alors possible d'exécuter tous les effets qu'offrent les différentes techniques de peinture. Les formes, les couleurs, les transparences, les dégradés, les ombres et les volumes peuvent être traités suivant un style propre et c'est là qu'intervient personnellement l'artiste car la spontanéité chère aux créateurs n'est jamais sacrifiée.
      Techniques riches et illimitées jointes à la liberté de créativité de l'artiste donnent à l'art numérique ses lettres de noblesse le propulsant à occuper une place de plus en plus importante dans le monde de la création artistique de demain , constituant une véritable révolution"
.
      L'artiste peintre Férial Baba Aîssa a réalisé des œuvres admirables dans cette technique. Elle travaille sur une palette reliée à l'ordinateur faisant office de pinceau ou de crayon. Son talent s'exerce sur tous les formats possibles. Il suffit pour cela d'effectuer le cadrage nécessaire. Le tirage des œuvres se fait au moyen d'un papier spécial.
      Les oeuvres de Baba Aissa sont à admirer sur le site Web qui porte son nom. Ses sources d‘inspiration portent sur des sujets divers d'ordre esthétique, philosophique, social ou de revalorisation du patrimoine. A propos de ces éléments du patrimoine, ses tableaux sur l'art africain sont d'un rare talent, faisant revivre des richesses de ce passé traditionnel lointain

K. Chériti

















L'Expression 15 mars 2003
«BAB EL OUED, 10 NOVEMBRE 2001» ( DE FERIALE BABA AISSA )
Par : B. SAMIRA

      Un livre-témoin, un livre mémoire, un livre hommage sur de tragiques événements qui marqueront à jamais nos esprits !

      Feriale Baba Aïssa a voulu, par cet ouvrage, exprimer sa douleur, sa peine et sa tristesse, lors des tragiques événements qu'a connus notre pays en ce novembre 2001 que nul n'oubliera.
      Elle a voulu aussi et surtout, témoigner des élans de solidarité, des marques de générosité et des preuves d'humanité dont a fait preuve le peuple algérien, durant ces moments pénibles et cruels.
      A travers cet ouvrage-mémoire, fait de textes accompagnés de photos plus déchirantes les unes que les autres, l'auteur rend hommage à la bravoure des citoyens, au courage des jeunes de Bab El Oued ou d'autres venus d'Alger, de Belcourt et d'ailleurs pour porter secours à leurs concitoyens. En feuilletant ce livre-témoin, on prend conscience de l'ampleur de la catastrophe qu'ont connue les habitants de Bab El Oued et toutes les victimes qui, pour leur malheur, passaient par là-bas ce jour fatidique, ce jour noir où un terrible drame a endeuillé la capitale. Ces terribles inondations ont fait un tel ravage que les rues devenaient méconnaissables, les voitures écrabouillées, les vitrines saccagées, les trottoirs défoncés, les maisons démolies.
      Des centaines de corps méconnaissables, enfouis dans la boue, écrasés dans les voitures ou immergés dans la mer, étaient recherchés par la police, les gendarmes, les agents de la Protection civile et des centaines de sauveteurs bénévoles venus porter secours et apporter leur aide afin d'atténuer la douleur ressentie par tous.
      Une véritable tragédie qui a fait beaucoup de mal, qui a causé beaucoup de dégâts, qui a entraîné beaucoup de pertes mais qui a en même temps montré le véritable visage de l'Algérien: un Algérien solidaire, compatissant, réconfortant et prêt à sacrifier sa vie pour son frère. Ainsi, il y a eu beaucoup de victimes qui ont, au départ, été épargnées par ces inondations mais qui ont hélas péri parce qu'elles voulaient porter secours aux sinistrés. Pour eux et pour tous les autres, Fériale Baba Aïssa a voulu écrire ces textes, publier ces photos, rendre cet hommage aux victimes, à leurs familles, aux sauveteurs bénévoles, aux agents de la Protection civile, aux gendarmes, aux policiers, aux militaires...à tous les Algériens...afin que nul n'oublie et pour que tous se rappellent ces moments difficiles par lesquels nous sommes passés, qui peuvent certes dire que l'irresponsabilité, l'inconscience, le laisser-aller et la mauvaise gestion y sont pour quelque chose dans ce qui nous est arrivé et qu'il est grand temps d'y remédier pour éviter d'autres catastrophes, mais aussi et surtout ces événements sont là pour signifier et faire prendre conscience d'une réalité indiscutable : nous ne sommes rien sur cette terre, nous sommes tous mortels, personne n'est à l'abri de ce genre de phénomènes et il n'y aura que nos actes pour parler de nous...

B. SAMIRA


El Moudjahid 15 mars 2003
Un témoignage poignant de Feriale Baba Aïssa

Par : Mourad A.
      La catastrophe naturelle du 10 novembre 2001 à Bab-El-Oued, qui ne s'en souvient pas ? Qui n'a pas été touché directement ou indirectement ? Qui n'a pas été ému ce jour-là, par le formidable élan de solidarité exprimé par le peuple algérien, de manière générale, et par les jeunes de ce quartier populaire d'Alger, en particulier, qui ont risqué leur vie pour sauver celles des autres ?
      Pour faire revivre ces moments intenses, tragiques, pour immortaliser l'événement et surtout redonner vie à ce vaste mouvement de solidarité qui s'est ensuite manifesté en Algérie et ailleurs, Mme Ferial Baba Aïssa, artiste plasticienne de renom, a écrit un livre intitulé Bab-El-Oued, 10 novembre 2001, paru récemment aux éditions ANEP.
      Composé d'une centaine de pages, abondamment illustrées, l'ouvrage se lit d'un trait, car écrit d'une plume alerte, qui tient plus du style journalistique que littéraire. En effet, après un bref aperçu historique d'Alger la capitale, et notamment du quartier martyr de Bab-El-Oued, l'auteur a commencé par relater les faits tragiques qui se sont produits sur les lieux, des suites des pluies diluviennes qui sont tombées ce jour-là, avant de mettre en relief le formidable élan de solidarité agissante exprimé par les citoyens - les jeunes surtout - lesquels, au péril de leur vie, se sont fait un devoir de porter secours et assistance aux nombreuses victimes de cette catastrophe. Dans ce contexte, Mme Ferial Baba Aïssa a tenu à rapporter une foule de témoignages sur ce qui s'était passé le 10 novembre et les jours qui suivirent, les innombrables actes de courage et de bravoure des sauveteurs en rendant à cet égard un vibrant hommage aux jeunes de Bab-El-Oued, aux hommes de l'ANP et de la Protection civile, aux personnels de la Santé qui se sont dépensés sans compter pour préserver les vies humaines d'abord et avant tout.
      Une partie de l'ouvrage est ensuite consacrée à l'après-10 novembre, s'agissant particulièrement de l'identification des disparus, de l'angoisse des habitants, des plans d'urgence et des cellules de crise avant de conclure par l'élan de solidarité et de générosité manifesté par le peuple algérien, à l'intérieur et à l'extérieur du territoire national, vis-à-vis des victimes de la catastrophe et de leurs familles.
      Au-delà de sa lecture aisée, ce livre de Mme Baba Aïssa demeure un témoignage inédit sur ce qui s'est passé le 10 novembre 2001 à Bab-El-Oued, afin que nul n'oublie.









Liberté 15 mars 2003
Témoignage d'un drame
Par Wahiba Labrèche

C'est une artiste d'une grande sensibilité. Son amour pour la nature n'a d'égale que sa passion pour la peinture, à travers laquelle elle exprime ses plus profonds sentiments.
Après une longue absence de la scène artistique, elle revient avec un livre consacré aux tragiques inondations du 10 novembre 2001. Sous l'intitulé Bab El Oued, afin que nul n'oublie, l'auteur nous livre une page d'histoire, celle d'un quartier populaire. "Cette rivière est alimentée dans sa descente vers la mer par quatre cours d'eau principaux, dévalant des pentes portant chacun un nom : oued Zhor, oued Skhakhan, oued Essad et oued El Mrasel... Dans ces conditions très favorables, l'élevage devenait une activité privilégiée", écrit Feriel à propos de Bab El-Oued d'avant 1830. Se référant aux écrits d'historiens, c'est un autre Bab El-Oued qui est décrit. Un Bab El-Oued où il fait bon vivre, un quartier populaire simple que raconte nos aînés. Cette belle page d'histoire est illustrée par de belles photographies de l'époque.
Retour à la réalité oblige, Feriel Baba Aïssa nous raconte aussi le 10 novembre 2001. la femme, l'artiste, qui au lendemain du drame s'est spontanément mobilisée pour venir en aide aux sinistrés et qui a organisé, en février 2002, un hommage aux héros de la catastrophe, raconte le jour noir par des mots simples. Des mots soufflés par la subtilité de l'artiste qui gît en elle.
Ses mots sont aussi forts que les photographies qui les illustrent.
Dans le détail, elle raconte Bab El-Oued et Triolet pris dans le guêpier des eaux en furie, l'organisation des premiers sauvetages, les actions de solidarité, la situation dans les hôpitaux, l'identification des disparus, les cellules de crise... Elle n'est pas reporter de presse, mais elle a tenu à recueillir les témoignages des personnes ayant survécu au drame.
Bab El Oued, afin que nul n'oublie est un livre pour la mémoire, un livre pour l'histoire, une tentative à travers laquelle l'auteur tente d'écrire l'histoire d'un drame avec une vision esthétique et une subtilité d'artiste. Un témoignage pour mettre en exergue l'intensité du sentiment de solidarité et de générosité chez le peuple algérien qui ne recule devant rien dans les moments cruciaux.

W. L.

Bab El-Oued 10 novembre 2001, afin que nul n'oublie, de Feriale Baba Aïssa, 99 pages. Éditions ANEP.





Le Jeune Indépendant 22 mars 2003
Parution chez les éditions ANEP
Bab El-Oued, 10 novembre 2001 : afin que nul n'oublie

Par Madjid Tchoubane

      Bab El-Oued, 10 novembre 2001 : Afin que nul n'oublie est l'intitulé de l'ouvrage qui vient de paraître sous les presses de l'ANEP. Signé par la plasticienne Fériale Baba Aïssa, cet ouvrage se veut un document témoignage de la tragédie qui a secoué, il y a 16 mois, le quartier populaire et populeux Bab El-Oued. Sur un format 21X33, l'ouvrage, à travers des témoignages, nous fait revivre les moments forts et l'atmosphère tendue qui ont prévalu au cours et après la catastrophe naturelle qui a causé un millier de morts et a endeuillé toute une population.

      Tout au long des 99 pages, défilent des témoignages de rescapés accompagnés d'illustrations poignantes générées par la furie des eaux qui ont charrié sur leur passage vies humaines et biens.

      Dans ce quartier en plein désarroi où les secours ont afflué de partout, d'autres photos montrent les opérations de secourisme qui ont été mises en place dans le cadre d'un plan d'urgence, pour tenter, dans un ultime effort, de libérer des vies humaines ensevelies sous les décombres.

      Aux sentiments de douleur des familles meurtries se succèdent les actions de fraternité et de générosité des proches. Il va sans dire que ce qu'a tenu à exprimer l'auteur, c'est cet élan de solidarité qui a caractérisé les sauveteurs de la première heure, notamment les jeunes de la cité, à l'image de l'action héroïque du jeune Saïd Naâmane qui prêta assistance à plus de vingt-cinq âmes en détresse avant de périr dans une énième épreuve de sauvetage. «Ces valeurs, écrit l'auteur, se poursuivent dans les hautes qualités humaines qui sont enfouies profondément dans le subconscient de la personnalité algérienne. Effacées par les préoccupations et le combat de l'existence quotidienne, ces valeurs réapparaissent merveilleusement et miraculeusement quand le danger devient omniprésent.»
      S'il est bien vrai que «nous sommes tous ici bas pour subir les épreuves [...], cela ne doit pas nous faire oublier notre part de responsabilité [...] ; la nature, avec son souci d'établir un équilibre dans tout l'univers de la création, ne nous a pas laissés désarmés face aux forces du mal», note-t-elle dans l'épilogue de l'ouvrage.

M. T.



La Nouvelle République 23 mars 2003
Livres : Bab-El-Oued 10 novembre 2001, afin que nul n'oublie de Feriel Baba Aissa
Pour mémoire...

Par Farida Berrabah

      Bab-El-Oued est le nom d'un quartier évocateur. Il est un symbole de l'Algérie profonde. Un quartier d'une dimension spirituelle, où les grandes religions de la planète, l'islam (avec Sidi Abderrahmane), la chrétienté (avec le mausolée de Notre Dame d'Afrique), le judaïsme (avec la synagogue) se côtoient. Un quartier populaire se composant d'une population d'origines diverses, mais vivant en harmonie dans la joie et le respect mutuel. Tout à coup, un 10 novembre 2001, une catastrophe naturelle bouleverse cet ordre. Des intempéries causent la destruction de centaines d'habitations et la perte de centaines de vies humaines.
      Avec beaucoup d'émotion, Feriel Baba Aïssa, une plasticienne, qui se tourne cette fois vers l'écriture, témoigne de l'immensité de cette catastrophe, mais aussi de la générosité et la solidarité des Algériens, malgré les difficultés de la vie quotidienne.
      Ce livre réunit des témoignages d'acteurs présents au moment de ces intempéries (habitants de Bab-El-Oued, sauveteurs, rescapés et Protection civile). Des témoignages plein d'émotions et de douloureux souvenirs. Il contient aussi des photos, d'une grande valeur historique, expressives qui n'ont pas besoin de commentaires. Feriel Baba Aïssa témoigne aussi d'extraordinaires mouvements de solidarité entre Algériens. "Des personnes de tout âge, hommes et femmes, garçons et filles, sans rien attendre en retour à leur bonne action" ont apporté un soutien moral et matériel aux sinistrés. Certains d'entre eux, dès la première seconde, se sont lancés pour sauver des vies humaines. D'autres ont fait des dons pour reconstruire ce qui a été détruit par les eaux. Même ceux qui vivent à l'étranger ont participé à cette solidarité avec leurs dons. Une générosité, qui n'est pas étrangère aux Algériens. Pour conclure son livre, F. Baba Aïssa s'interrogera sur les degrés de responsabilités des uns et des autres. "La faute des hommes n'est pas à écarter" écrit-elle. L'état dégradé des constructions et le manque de prévoyance de ce genre de phénomènes exceptionnels ont beaucoup à avoir dans l'ampleur de ce désastre. "Il faut absolument que nous en tirions un enseignement et des leçons à l'avenir pour qu'une telle situation ne se reproduise plus" ajoutera-t-elle.

      Feriel Baba Aïssa, Bab-El-Oued 10 novembre 2001. Afin que nul n'oublie, édition. ANEP, 99 pages

 










El Watan 25 mars 2003
PUBLICATION / Bab El Oued, le 10 novembre 2001

      Fériale Baba-Aïssa vient tout juste de publier aux éditions ANEP un livre sur les intempéries ayant touché la population de Bab El Oued un certain 10 novembre 2001. Fériale Baba-Aïssa est plasticienne de formation, elle a écrit ce témoignage pour exprimer l'intensité des sentiments de générosité et de solidarité éprouvés lors des intempéries de Bab El Oued survenues le 10 novembre 2001.

      Intitulé Bab El Oued, 10 novembre 2001, Afin que nul n'oublie, ce livre de 99 pages se veut un témoignage et un fil conducteur sur le terrible drame ayant secoué les habitants de ce quartier. Comme le souligne l'auteur dans le prologue, écrire un livre à propos de ces événements, c'est faire revivre ces forts moments avec l'extraordinaire atmosphère tendue qui les a marqués, suivie de leur accompagnement par un long cortège d'actions et de mesures pour soulager et atténuer les souffrances, alléger et partager les chagrins sur le plan humain ainsi que reconstruire, réparer et compenser les détériorations sur le plan matériel. Fériale Baba-Aïssa a fractionné son ouvrage en plusieurs chapitres, le tout agrémenté de photos éloquentes en couleurs et en noir et blanc. Parmi les axes traités, citons Bab El Oued si cher à notre cœur, une belle page d'histoire d'El Djazaïr, samedi 10 novembre, les sauveteurs de la première heure, la solidarité en action, les hospitaliers se dépensent sans compter, identification des disparus, plans d'urgence et cellules de crise, l'angoisse des habitants, l'ampleur de la catastrophe et un formidable élan de solidarité.

Par N. C.

     Couverture du livre sur la tragédie de Bâb el Oued




[Biography - Feriale Baba Aissa - 22Ko]


   L'auteur de ce site, Fériale Baba - Aissa est natif de Bejaia               (ex. Bougie) Ses parents font partie de la lignée des grandes familles qui ont marqué cette capitale des Hammadites par leur érudition, leur culture, leurs valeurs, leur humanisme, leur foi religieuse et cela dans les domaines de la science de l'éducation et de l'art musical. Issue de cette région au passé culturel et scientifique prestigieux dont le raffinement et le savoir ont rayonné pendant des siècles sur les pays du pourtour de la Méditerranée. La jeune Fériale a reçu de ses parents une éducation stricte et rigoureuse, fondée sur le respect des lois et des conventions établies sur le plan social et humain. Ces valeurs qui l'ont marqué pour toujours, la caractérisent aujourd'hui reflétant, les éléments clés de sa personnalité et s'accompagnant d'une autre qualité aussi supérieure celle d'une générosité de coeur rare et hors du commun. Extrêmement sensible et attentive à tout ce qui peut attenter à son prochain Fériale Baba - Aissa a hérité de ces vertus et qualités élevées les personnalisant aujourd'hui et servant de courroie de transmission de ces valeurs pour les générations de demain. Mère de famille modèle, elle perpétue la pratique de ces qualités par une éducation exemplaire qu'elle inculque à sa descendance. Son sens extrêmement fort de l'humanisme se manifeste par ses actions en faveur des personnes sur le plan physique, moral, esthétique et intellectuel. C'est ainsi, qu'elle c'est formée dans le domaine de la santé pour soigner, soulager et atténuer les maux du corps. Sa fine sensibilité lui a donné des talents d'artiste peintre et d'écrivain pour émouvoir l'âme et transmettre des messages d' amour et de plénitude. Prête à donner le meilleur d' elle même, pour réduire, atténuer, faire disparaître la douleur des épreuves de l'existence, c'est cette motivation ,profonde ancrée dans son être qui l' a   très fortement touchée lors du désastre de Bab El Oued et ses souffrances humaines. En écrivant un livre et en créant ce site, elle rend hommage aux héroïques bénévoles anonymes , recréant ainsi ces sentiments de générosité et de solidarité éprouvés lors des intempéries de Bab El Oued et les faire ressentir avec une rare émotion à la communauté pour que l' oubli soit interdit.

[Biography - Feriale Baba Aissa - 4Ko]


 

Produits diffusés à la Television Algerienne.

Tournage chez Madame BELAIDI  BABA- AISSA  FERIALE

Le 15- 01-2002 ( Mardi )

Journal Televisé 12 h 00 Canal Algerie le 16- 01-2002

Journal Televisé 17 h 00 Arabsat le 16- 01- 2002

Envois URTNA  le Jeudi 17-01-2002  13 h 00

Produits "  Portrait de l'artiste "


Emission " Bonjour L'Algerie "   Apres le Flash 9 h 00

Jeudi le 24-01-2002        journal Culturel  ENTV en Arabe apres le 20 heures


+

[Biography - Feriale Baba Aissa - 2Ko]


 

Horizons. dimanche 19 Mars 2006-03-27

 

 Culture

Entretien avec la plasticienne  Feriel  Baba  Aîssa

 

L'Internet comme chevalet..... Virtuel

Kamel c.

Feriel baba Aîssa est une plasticienne qui a pratiqué une multitude de genres, allant de l'aquarelle à la peinture à l'huile depuis quelques années, elle a découvert les richesses illimitées offertes par la technologie moderne et qui est la peinture par ordinateur. Enthousiasmée par ce genre, Feriel Baba Aîssa se place comme pionnière en Algérie dans cette expression artistique. Elle a crée un site Internet pour non seulement faire connaître ses

Œuvres dans le monde entier mais aussi prôner cette ouverture au monde pour nos nationaux

L'art numérique constitue une nouvelle expression pour les plasticiens. Pouvez vous nous décrire cet art ?

Découvrir l'art par ordinateur constitue un cadre magique pour les plasticiens. Je dois dire sans me tromper que cette nouvelle expression est la caresterstique du troisième millénaire et qu elle ne cessera de prendre de l ampleur et s affirmer dans les milieux des arts plastiques. Son attrait vient de sa facilité d utilisation et de son coté pratique. Il faut bien sûr savoir mettre à profit les possibilités infinies qu'offre l'ordinateur. Il est donc indispensable d apprendre l'informatique. Cependant, et il faut bien le souligner, l ordinateur n est qu'un outil, remplaçant le chevalet, la toile, la peinture matérielle et le pinceau.

Tout le génie de la création et de la recherche repose sur le plasticien, concentrant toute la lumière sur son apport personnel. Ainsi donc, l'ordinateur par les facilités qu'il procure, dispense l'artiste peintre de tous souci matériel le concentrant uniquement et seulement dans la concrétisation de son inspiration et ses activités de recherche.

L'art sur ordinateur, comment se pratique-t-il concrètement ?

Je dis encore une fois, l ordinateur n'enlève en rien à la spontanéité de l'artiste et à la magie de la création. C'est la main qui dessine avec un stylet relié à une table graphique.

L écran devient ainsi, le support, c'est-à-dire la toile où le talent et l'inspiration prennent forme. C'est à l'artiste de se positionner sur les techniques du dessin, la perspective, les propositions, les formes, le jeu des ombres et de la lumière ainsi que la complémentarité et les nuances des couleurs.

L'ordinateur qui vous permet de pratiquer l'art numérique, vous donne-t-il l'occasion de faire connaître vos œuvres, c'est-à-dire d'exposer dans une galerie virtuelle ?

J'ai déjà réalisé plus d'une centaine d'œuvres dans l'art numérique. Cela m'a demandé un temps considérable car le travail de création est le même que dans la technique classique. J'ai ouvert ce qu on appelle des blogs, qui sont des galeries virtuelles logées dans des cites Internet.

J'y expose mes tableaux qui sont vus dans le monde entier. Ces blogs dont je suis la pionnière en Algérie, existent dans les autres pays du magreb. Ils permettent une ouverture considérable

Sur le monde et je voudrais que ces initiatives se multiplient chez nous pour faire connaître nos artistes en dehors de nos frontières C'est par ce moyen que j'ai été contactée par des gens pour exposer mes œuvres en Espagne et au Canada. Ce n'est qu'un début, d'autres projets sont en cours. 



[Biography - Feriale Baba Aissa - 6Ko]


C U R R I C U L U M VITAE
Nom : BABA AISSA / BELAIDI
Prénom : Fériale
Lieu de naissance : Bejaia (ex Bougie) vgayeth
Vie et travaille à Alger Algérie
Plasticienne/ écrivain : Membre de l'UNAC (Union Nationale des arts culturels)
Membre de la Fondation Asselah
Présidente d’honneur Association JANOUB JILLAL
Présidente d’honneur Association RAMMAL
Formation : Cours privés 1958 à 1960 (France)
Cours privés (Italie) 1980 à 1984
Participation : Concour pour adolescents " Affiche publicitaire" 1er Prix 1964 France
Expositions privées à l’étranger et en Algérie
Toutes les expositions "journée de la femme"
Palais de la culture, (membre du comite d’organisation et participante
Fondation Asselah)
Fondation Asselah (Membre du jury Anissa Asselah)
Théâtre de Verdure,
Festival Panafricain
Jamboree Arabe
Participation à l’institut du Monde Arabe
Participation à la foire internationale du livre à PARIS(Ed ANEP)
Participation en TUNISIE du Salon du livre
Participation à GENEVE
Création de tenues folkloriques pour enfants
Création de motifs pour textile
Décoration intérieure privée
Affiches publicitaires
Livre de coloriage pour enfants
Jeux de 7 familles
Expositions individuelles
1964 : sculptures (pour jardins)
1964 : décoration sur céramique et grés (2eme prix)
1964 : Hôpital de Sétif décoration murale
1964 : Expositions privées à Paris
1965 : Hôpital de Constantine
1966 : Centre Familial de Ben Aknoun
1967 : Casoral
1968 : Jamboree Arabe (Sidi Fredj)
1969 : Festival Panafricain
1984 : Privés Torino
1985 : Privé (1er Secrétaire Ambassade du Canada à Tunis)
1986 à 1989 : Expositions privées Milan ROME BRINDIZI TURIN
Expositions collectives
1990 : Rencontres des écoles d'art de la Méditerranée (salle Ibn Khaldoun)
1990 : Exposition Algéro-Méditerranéen (théâtre de verdure)
2000 : Fondation ASSELAH (Palais de la Culture)
2001 : Galerie Racim
2001 : Centre des Loisirs (Organisatrice d'expositions individuelles et collectives)
2001 : Ecole des Beaux Arts (remise du prix Ahmed et Rabah Asselah)
2001 : Fondation ASSELAH (remise du prix Anissa Asselah)
2001 : La Saga des Amrouche (Riad El Feth " Frantz Fanon)
2001 : Bibliothèque Nationale (Histoire de la pierre Malika Hachid)
2001 : Club des Pins " Congrés des Ministres des Finances Africains "
(Organisatrice et participante)
2001 : Galerie " THEVEST" journée de l'artiste du 08.04.2001
2002 : Exposition vente de tableaux et hommage (remise de médaille de courage) aux bénévoles de la tragédie de BEO à l’Oref salle Frantz Fanon et écriture du livre « Bab El Oued 10 novembre 2001 Afin que nul n’oubli »
2003 : Bastion 23 journée du patrimoine
2003 : Arts et Culture Wilaya Alger salle « Nardjess »
2003 : Salle Ibn Khaldoun (Arts et Culture W Alger)
2003 : Palais de la culture (promotion expo dédicaces Ed Anep)
2003 : Salon national du livre à Alger
2003 : Salon international du livre Alger
2004 : Semaine culturelle de l’UGTA Alger
2005 :Galerie Temmam
2005 : Galerie Omar Racim
Collection privée en Algérie et à l'étranger
[Biography - Feriale Baba Aissa - 5Ko]


 RECOMPENSE  QUI  VIENT  A  POINT  NOMME  AVEC   LA  JOURNEE                                        INTERNATIONALE DE LA FEMME.   JE REMERCIE ARTS CAD  POUR SES EFFORTS A LA PROMOTION DE L'ARTISTE ET LUI SOUHAITE PLEIN SUCCES
[Biography - Feriale Baba Aissa - 2Ko]


  - EXPOSITION DES OEUVRES DE MADAME BABA AISSA FERIAL A  LIVE GALERIE  D'HONFLEUR
[Announcement - Feriale Baba Aissa - 1Ko - 2008]



Livre des invités de Feriale Baba Aissa

Remerciements
Merci pour vos conseils et bonne continuation
(LILA, 1 avril 2008)
encouragements
Tout y est dans vos oeuvres j'ai ressenti un grand moment d'emotion merci et bonne continuation
(Nesrine, 2 novembre 2007)
bravo

(RAOUF DJERIMI, 19 avril 2007)
Talentueuse
EH OUI UNE BOUFFEE D'OXYGENE LORSQUE JE VISITE CE SITE .AUJOURD'HUI JE ME SUIS DECIDEE A LAISSER MES IMPRESSIONS. BEAUCOUP DE SENSIBILITE ET DE RECHERCHE DANS VOS OEUVRES C'EST CE QUI DONNENT UN PETIT PLUS QUI EN FAIT NOUS TRANSPORTE AU DELA DU REVE
(LYDIA, 16 novembre 2006)
Bravos pour tant de talent

(Malikaet Salim, 6 novembre 2006)
ENCOURAGEMENTS
SURPRENANT ORIGINAL TALENTUEUX J'AI APPRECIE VOTRE SITE
(SERGE, 28 aout 2006)
SERGE
Oeuvres remarquables, merci pour ces quelques instants de plaisir artistique passe en votre compagnie au hasard de ma navigation virtuelle
(serge, 6 decembre 2005)
emotion et sensibilite se degagent de vos oeuvres . felicitation pour votre recherche dans...
emotion et sensibilite se degagent de vos oeuvres . felicitation pour votre recherche dans l'art numerique continuez à nous faire voyager à travers vos tableaux superbes
([Depuis le Livre d`or], 28 novembre 2005)
Une grande recherche Un sens de l'esthetique tres developpe font que vos oeuvres sont di...
Une grande recherche Un sens de l'esthetique tres developpe font que vos oeuvres sont dignes d'une tres grande consideration
([Depuis le Livre d`or], 28 novembre 2005)
JE SUIS EN ADMIRATION DEVANT TANT DE TALENT ET ATTENDS AVEC IMPATIENCE VOS NOUVELLES OEUVR...
JE SUIS EN ADMIRATION DEVANT TANT DE TALENT ET ATTENDS AVEC IMPATIENCE VOS NOUVELLES OEUVRES
([Depuis le Livre d`or], 1 octobre 2005)
Vos toiles illuminent notre salon et font sensation aupres de nos visiteurs Merci pour cet...
Vos toiles illuminent notre salon et font sensation aupres de nos visiteurs Merci pour cette magie dont vous etes la conceptrice CHRISTIAN ET RENEE
([Depuis le Livre d`or], 12 septembre 2005)
OEUVRES D'UNE TRES GRANDE BEAUTE. BEAUCOUP D'EMOTION SE DEGAGE DE VOS TOILES. UN VERITABLE...
OEUVRES D'UNE TRES GRANDE BEAUTE. BEAUCOUP D'EMOTION SE DEGAGE DE VOS TOILES. UN VERITABLE ENCHANTEMENT.
([Depuis le Livre d`or], 21 juin 2005)






EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- * A